TOMO : le salon de thé franco-japonais sympathique

TOMO : le salon de thé franco-japonais sympathique

Avec cet article, je continue la rubrique spécial salons de thé présents à Paris, ou même ailleurs. Mais tout en restant en France. On n’a pas forcément tous l’argent nécessaire et les moyens de pouvoir se rendre au Japon, par contre se faire un petit thé de temps en temps si ! Résultat, je vous fais découvrir cette fois TOMO. N’hésitez donc pas à me parler de tel ou tel lieu, je me ferai un plaisir d’aller y jeter un œil 😉

TOMO : la pâtisserie/salon de thé franco-japonaise !

tomo-coin-detente

© Le torii de Gensen

Cela doit bien faire deux ans maintenant que je connais TOMO. Comment ? Via de petits salons artisanaux et culinaires ayant lieu à Paris. Et sur certains salons aussi comme Japan Expo. Car oui, TOMO y tenait un petit stand, parmi les stands culinaires. Oui, vous lisez bien, ceux-là même où souvent on retrouve un peu la même chose : onigiri, gyudon… Mais à la base, pas de local bien précis à Paris, jusqu’à leur implantation dans le quartier autour de la rue Ste Anne. On ne le dira jamais assez, mais plusieurs bonnes adresses se trouvent dans ce coin-là.

Je crois même qu’à la base, c’est grâce à TOMO que j’ai (re)découvert les dorayaki. J’ajouterai même qu’ils sont parmi les premiers à travailler autour et à les revisiter. Car la force de ce salon de thé réside bien là : ils offrent les dorayaki traditionnels, mais aussi des dorayaki « français ». Vous avez bien lu. TOMO a la chance d’avoir en créateurs un chef français (Romain Gaia) et un chef japonais (Takanori Murata). Tous deux sont motivés par la volonté de faire découvrir l’art de la pâtisserie japonaise tout en respectant le cycle des saisons. Et cela offre vraiment de jolies choses à leurs clients.

dorayaki-tomo

© Le torii de Gensen

Ce qui est non négligeable, c’est véritablement cette alliance franco-japonaise autour des dorayaki. Le salon de thé reflète cette idée. Dans un décor alliant occident et Japon, on se retrouve dans un cocon douillet qui invite à s’installer et déguster les mets proposés. Et le tout accompagné d’une boisson chaude toute japonaise (comme le thé) ou plutôt classique (comme le chocolat chaud) mais en étant revisité là aussi. En réalité, on oscille entre France et Japon, sans être dérangé. Attention toutefois au nombre de places. Suivant l’heure à laquelle vous viendrez, il est possible que vous soyez dans l’impossibilité de rester.

Des dorayaki alléchants mais pas seulement !

J’en parlais un peu plus haut, mais comme vous l’aurez compris, ce salon de thé s’est spécialisé. Dans les dorayaki, certes, mais vous pourrez toujours commander des wagashi si le cœur vous en dit, car ils sont également à la carte. Mais le must reste les dorayaki revisités, et les classiques aussi bien entendu. Après questionnement, tout est fait maison et le plus possible le jour même.

© Le torii de Gensen

© Le torii de Gensen

D’ailleurs, en entrant dans cette pâtisserie, très vite la première chose que l’on voit est le chef français qui cuit devant nous la pâte des dorayaki. Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’il en est c’est un peu comme un pancake, mais japonais. Donc plus petit que les pancakes américain, et plus aérien peut-être aussi. Mais ici on donne la part belle à la fois à ces pancakes, et à la pâte de haricot rouge (la base) qui le composent. Un peu comme avec un macaron vous aurez donc : le pancake, la pâte, un autre pancake. Et le tout est vraiment agréable en bouche et délicieux ! Surtout qu’ici, suivant quand vous arrivez ils sont donc encore bien tiède. Un pur plaisir je vous dit !

Donc en choix vous avez les classiques d’un côté : dorayaki à la pâte de hazuki, et le thé (matcha, sencha…), wagashi traditionnels… Et de l’autre côté, vous avez les revisites : dorayaki citronné façon tarte, façon Paris-Brest… et les boissons chocolatées revisitées façon japonaises. En somme, vous pourrez vous faire un avis général facilement. Pour ma part j’ai testé le dorayaki ricotta-yuzu. Celui de la photo. En base le dorayaki traditionnel, sur lequel se superpose un peu de ricotta aromatisé yuzu. Le tout est très rafraîchissant et gourmand en bouche ! J’ai complété avec un thé à la fleur de cerisier.

Mes collègues JdJ ont testé quant à eux le dorayaki façon tarte au citron et ses zestes, ainsi qu’un chocolat chaud rehaussé d’un chocolat typique japonais. J’ai pu goûter là-aussi le dorayaki, et c’était juste terriblement bon !

Conclusion

© Le torii de Gensen

© Le torii de Gensen

Pour moi, je n’ai rien à dire de plus. Ce passage au salon de thé TOMO était juste génial ! Les saveurs étaient vraiment riches, le cadre très agréable et l’ambiance plutôt sympathique. Le petit bonus ? Vous pouvez acheter à emporter des dorayaki et même du thé ! Je vous conseille fortement le thé sencha au yuzu, il est très rafraîchissant et pour les amateurs de thé, non amer. Je compte bien y retourner !

TOMO
11 rue Chabanais
75002 Paris
Métro proche : 4 Septembre, Pyramides, Opéra
Ouvert tous les jours (sauf le lundi) : 12-19h

Pour les suivre et se tenir au courant des produits de saison : leur site internet et une page facebook et un instagram.

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *