Hanada, le garnement attachant !

Hanada, le garnement attachant !

hanada-le-garnement-1
Hanada le garnement

Éditeur : Ki-oon
Auteur : ISSHIKI Makoto
Date de sortie du 1er volume : 24/08/2017
Nombre de volumes : 1 (en cours)
Prix : 7,90€

 

Résumé :

Ichiro est le pire garnement du village. Turbulent mais pas méchant, il fait tourner en bourrique ses parents, sa sœur, son grand-père et tous ses voisins ! Qu’on découvre un chien couvert de graffiti ou une grenouille morte coincée dans la machine à repasser le linge, on peut être sûr qu’Ichiro n’est pas loin… Il ne craint rien ni personne, sauf une chose : les fantômes, dont il a peur au point de ne pas oser aller aux toilettes au fond du jardin la nuit !

Le jeune garçon vit dans l’insouciance la plus totale, jusqu’au jour où, poursuivi par sa mère en furie, il est renversé par un camion ! Par miracle, il s’en sort… mais avec un pouvoir dont il se serait bien passé : en revenant d’entre les morts, il est devenu capable de voir les esprits ! Et ils sont bien contents de pouvoir enfin demander de l’aide à un vivant pour accomplir leurs dernières volontés avant de rejoindre définitivement l’autre monde. Bien malgré lui, Ichiro devient le messager de ces âmes errantes : de gaffes en bêtises, saura-t-il remplir sa nouvelle mission ?!
(Source : site de l’éditeur)

Critique de Hanada, le garnement :

hanada-1

© Le torii de Gensen

Ce titre, je l’avais repéré vraiment très vite ! Un manga dans la lignée d’un Barakamon, d’un Yotsuba ou d’Une sacré mamie ? Je ne pouvais pas passer à côté ! Oh non. Résultat, j’ai foncé sur Hanada, le garnement dès sa sortie presque, même si je viens juste de le lire. Et je n’ai pas eu tord. Hanada est un petit garçon vraiment attachant. Bon, il est aussi plutôt tête-à-claques, et on comprend donc assez vite pourquoi sa mère est excédée par ses bêtises, ou pourquoi son père se moque de lui. En réalité, en plus d’être le couac de service, il est aussi le bouc émissaire. Sa sœur s’amusant à jouer à le tourmenter à propos des fantômes.

Résultat, vous comprenez bien vite à quel point la situation dans laquelle il va se retrouver va être horrible pour lui. Mais en réalité, il semble plutôt bien s’en accommoder. Car au final, ces apparitions de fantômes ne vont plus trop le déranger. C’est vraiment un petit garçon attachant pour ça. Hanada, qui est le pire garnement du quartier, va faire avec ces nouveaux « amis ». Il prend le temps de les écouter alors même qu’il fait croire qu’il ne les écoute pas.

hanada-5

© Le torii de Gensen

Derrière donc le fripon qui se cache en lui, se trouve un petit garçon sensible et à l’écoute des autres. Pas très courageux, certes, trouillard mais présent malgré tout. Car les fantômes ne le laissent vraiment pas tranquille. Ils viennent le chercher jusque dans ses nuits et s’amusent à lui faire peur afin qu’il fasse ce qu’ils veulent. Autant dire que pour un garçon ayant peur des fantômes, c’est efficace ! Ce qui crée d’ailleurs de jolis moments de franche rigolade. On le voit se débattre avec ces revenants qui ont du caractère.

Un garnement au grand cœur

Et oui, comme je le disais donc, Hanada doit faire face à tous ces revenants qui apparaissent sans crier gare ! Certains sont plus calmes que d’autres, ou même moins farceur. Mais dans l’ensemble, le petit garçon doit faire avec les personnalités de chacun. On passe par tous les âges à ce sujet : d’une jeune fille malade à un petit garçon avant de revenir à des personnes âgées. En somme, aucun fantôme ne se ressemble. Et pourtant, ils se renvoient la balle entre eux semble-t-il.

hanada-6

© Le torii de Gensen

Hanada se retrouve coincé dans une situation impossible. Il finit alors par prendre sur lui et à réaliser petit à petit les dernières volontés de chaque fantôme afin qu’il puisse aller au paradis ou quel qu’il soit. Alors qu’il se fait chambrer par sa famille et que sa mère s’inquiète de ses « absences », Hanada agit comme un garçon au grand cœur. Un peu comme le serpent qui se mordrait la queue : « tu as joué des farces ? Ok, maintenant tu répares le tout en faisant de bonnes actions ! » Mais sans son fidèle ami qui le suit partout, jamais il n’y parviendrait. Ce dernier semble l’un des seuls à le croire, quoique…

Au final, Hanada évolue et semble murir au fil de ses rencontres avec ces facétieux fantômes. Leurs histoires ne sont pas toutes égales cela dit. Certaines sont même tristes, alors que d’autres au contraire sont plutôt loufoque ou bonne enfant. Et c’est ce qui séduit ici, au delà des personnalités marrantes qu’on nous offre : un melting pot d’émotions. Hanada le premier. Le dessin est là pour agrémenter tout un chacun d’expressions diverses, nous rappelant par la-même parfois un peu de Shin chan aussi. Mais dans une autre dimension.

Conclusion :

hanada-7

© Le torii de Gensen

En définitive ce titre est une petite bouffée d’air frais. On suit avec plaisir les aventures de ce petit garçon très farceur, indépendant, mais avec un grand cœur. La preuve ? Quand il réussit à aider un fantôme, il se sent bien et ça se ressent tout de suite. Peut-être qu’à terme faire des bonnes actions lui fera oublier l’envie de faire des farces à tout va ?

En tout cas, j’ai pris plaisir à découvrir ce premier volume. En écrivant cet article, il ne reste plus qu’une vingtaine de jours avant la sortie du suivant. Autant dire que j’ai hâte de l’avoir entre les mains. À noter que ce titre n’est pas très récent. En vérité, il serait sorti à la fin des années 1990. Si j’ai bien vu il existerait même un anime. Je serai curieuse de le trouver et de le regarder. La série est finie en tout cas  avec 5 volumes. Encore une bonne raison de se lancer sur ce titre ! Vous l’aurez compris j’ai adoré !


Retrouvez plus d’information, sur le facebook des éditions Ki-oon, mais aussi sur leur twitter.
Et pour aller plus loin, n’oubliez pas le site de l’éditeur

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.