Issunboshi, le petit samouraï : un petit garçon au grand courage

Issunboshi, le petit samouraï : un petit garçon au grand courage

C’est en ce moment que se déroule la 32e édition du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Pour l’occasion, l’éditeur Nobi Nobi/Pika met à l’honneur l’une de leurs illustratrices avec un bel album jeunesse : Issunboshi, le petit samouraï ! Un conte tirant ses origines du célèbre Tom Pouce mais aussi dans le folklore japonais. Sanoe, l’illustratrice et son auteure Alice Brière-Haquet, mettent en avant les yokai, ces monstres dont on ne voit que très peu la trace dans les livres jeunesse en France ! Chose réparée avec cet album, voyons donc de quoi il parle.

Issunboshi : un petit garçon au cœur grand et à l’esprit vaillant

20161203_215512C’est la troisième fois que Alice Brière-Haquet travaille avec l’éditeur Nobi-Nobi, mais une première pour Sanoe. Toutes deux ont travaillé de concert afin d’offrir à leur public un joli conte qui reprend les code du genre en les réinterprétant à la manière japonaise. Ainsi l’histoire se retrouve fortement inspirée de Tom Pouce, Le petit Poucet ou encore Poucelina. Mais elles ont su y incorporé l’ambiance d’un conte japonais.

Pour ceux et celles qui seraient tentés par sa lecture, cet album jeunesse s’adresse à tout public. Les plus jeunes, mais aussi les adultes y trouveront leur compte. Les premiers seront baignés d’une douceur accueillante afin de leur faire découvrir les aventures de Issunboshi. Les seconds retomberont simplement en enfance et dans leurs souvenirs. Chacun se souvient de l’histoire de ces familles rêvant d’enfant sans y parvenir. Des familles auxquelles Dieu le plus souvent joue un « mauvais tour » en leur permettant d’avoir un enfant, mais plus petit que la moyenne. Un enfant, qui néanmoins, sera parmi les plus courageux, car il cherchera à obtenir une vie épique faite d’aventure.

20161203_215025C’est le cas d’Issunboshi. Ce petit garçon, très attendu par ses parents, possède un cœur en or. Il aidera ses parents dans leurs tâches ménagères et ouvrières, tout en souhaitant un jour faire ses preuves. Ce jour arrive et prenant son courage à deux mains, il décide de s’élancer à la conquête de l’aventure de sa propre vie. Après quelques péripéties, il finira par atterrir dans la ville d’un daimyô (= une sorte de maire à notre époque) qui lui demandera de devenir un ami pour sa fille.

Une amitié sincère va naître, et le petit homme apprendra de nombreuses choses à ses côtés, et la protégera du mieux qu’il le pourra de tous les dangers. En somme, ce petit garçon, ravira les amitiés de bien des personnes et à se faire une place auprès du monde. Une belle preuve de courage pour petits et grands, et un beau message. Le message que tout est possible quand on s’en donne les moyens. Et qu’on y croit !

Un dessin coloré, original et attirant

20161203_215214Au-delà de l’histoire qui nous narre les aventures d’Issunboshi, c’est le dessin de Sanoe qui permet de saisir l’action et le dynamisme présents. Son trait, proche d’un trait japonais permet de s’initier facilement à ce qu’on nous raconte. Le dessin est aussi appréciable pour les amateurs de genre, et du manga, que des amateurs qui découvriraient ce genre de travail. Parce que tout est parfaitement dosé afin d’offrir une illustration qui attise la curiosité.

Les couleurs, réalisées pour la plupart avec de l’aquarelle ou de la pastel, suscitent la curiosité. On prend plaisir à suivre les tableaux que nous avons sous les yeux. Entre les scènes de la vie quotidienne de Issunboshi et sa famille qu’à certains moments de son périple. On ressent une véritable ambiance apaisante, une belle légèreté et une réelle sincérité dans le coup de crayon. Pour les plus petits, cela sera juste simple de suivre les aventures de ce petit homme. Car à chaque double-page sa couleur dominante. Ce qui permet de mettre en avant l’action en cours. 20161203_215308Cela peut être un repas en famille dans foyer chaleureux : l’orange dominera, douce chaleur humaine ; une épreuve de courage en pleine mer : le bleu permettra de sentir l’espoir du petit garçon de s’en sortir…

Plusieurs interprétations sont possibles, mais les petits seront happés par l’univers. Pour les plus grands, cela leur permettra d’échanger plus facilement avec l’enfant avec qui ils liront l’histoire. L’esprit même du conte leur reviendra à l’esprit. Ensuite, la touche fantastique qu’ajoute Sanoe et Alice, va achever d’indiquer que cette histoire est prenante. Les yokai apparaissent dans l’histoire, mettant à l’épreuve la volonté de notre petit homme. C’est l’une des rares fois où cela arrive dans un album jeunesse en France. Et on salue cette prise de risque. Ces monstre typiquement japonais ne sont en effet mis en avant que dans les mangas actuellement. Rares sont les livres pour enfant les mentionnant : à tord. 20161203_215343Car ici, la ressemblance est frappante avec ce qu’on peut voir au Japon. Et surtout, le dessin est animée d’une certaine manière, façon « dessin animé » presque ou humoristique.

Ainsi il est intéressant de les voir. Et de comprendre le rôle qu’il joue dans cette histoire. Et ceci pour faire évoluer le petit Issunboshi et l’impact que cela aura pour son futur.

Si vous cherchez un cadeau de noël pour vos plus jeunes, cet album peut en faire partie sans aucun problème. Mais si vous cherchez un nouvel album jeunesse à poser sur vos étagères, alors vous l’avez trouver. Issunboshi, le petit samouraï est un conte qui permet d’éveiller les plus jeunes au fait qu’il ne faut jamais abandonner même si on est différent. Et surtout que chacun peut trouver son bonheur, tant qu’il prend le temps de l’obtenir. 

Retrouvez le catalogue de Nobi-Nobi sur leur site internet ou suivez-les sur les réseaux sociaux : sur twitter et facebook

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *