Et en anime de saison, que peut-on suivre ?

Et en anime de saison, que peut-on suivre ?

À chaque saison son lot d’anime japonais diffusés. Cette saison automnale/hivernale ne fait pas exception. Et ce qui est plutôt chouette, c’est qu’à présent en France, on a la simultanéité. Enfin, presque immédiate mais c’est là. Diverses plateformes de diffusions légales existent : Crunchyroll, Wakanim ou encore ADN. Donc plus aucune excuse pour ne plus être à jour ! Mais comment ça marche, et que suivre comme anime ?

Plateforme françaises de diffusion : késako ?

crunchyrollJe l’ai indiqué ci-dessus, mais en France, depuis une dizaine d’années pour le plus ancien, nous avons des sites de diffusion d’anime japonais. Cela veut dire que ces plateformes ont vu le jour afin de proposer légalement des anime. Après plusieurs essais et propositions, elles ont même fini par trouver un modèle économique satisfaisant.

À présent, il vous suffit de payer une somme fixe pour pouvoir regarder de façon illimitée un anime. Autrement, sans abonnement, vous avez environ trois semaines pour voir un épisode. Chaque semaine un épisode diffusé au Japon sort en France,  à un jour donné. Au bout de trois semaines, seuls le premier et le dernier seront visible gratuitement. Si vous voulez voir le reste : abonnement.

Sur ADN, pour 5€ par mois : c’est illimité. Mais seulement pour les anime. Il faudra payer un peu plus cher pour voir les films avec. Sur Crunchyroll c’est la même chose. Pour 5€, tout est illimité, en HD et sans publicité. Et pour finir, sur Wakanim aussi. Pour 5€, accès aux anciennes séries ainsi que les nouvelles de façon illimitée. Pas besoin de se ruiner. Surtout que ces abonnements peuvent être stopper à tout moment. Wakanim ajoute une autre possibilité. Vous pouvez obtenir une série ad vitam æternam pour 1€ l’épisode. Elle vous appartiendra de façon non physique, mais elle sera à vous.

wakanimEn définitive, chacun peut y trouver son compte. Différents anime sont diffusés sur chacune des plateformes. À noter cependant que seuls Wakanim et ADN sont exclusivement français. Crunchyroll est anglo-saxon à l’origine si je ne me trompe pas. C’est pourquoi vous y trouverez aisément une version anglaise. Pour ma part, je n’ai pas forcément pris encore d’abonnement sur une longue durée. L’alternative avec les épisodes visibles sur une période donnée est suffisante. Je ne dis pas néanmoins que ce soit pratique. Car il faut en effet ne pas oublier de regarder l’épisode à tel moment. Mais c’est un point positif tout de même. Cela évite de prendre d’office un abonnement.

Quoiqu’il en soit, à mes yeux, on y trouve son compte !

Anime de la saison : ce qui a attiré le regard

anime digital networkMais quid des anime à visionner ? J’aurai un petit site à conseiller à ce sujet : icotaku. On ne va pas le cacher longtemps : il y a beaucoup d’anime. Chaque saison, il y en a une bonne vingtaine. Si ce n’est plus suivant les saisons. Alors comment s’y retrouver ? Soit vous vous tenez au courant via les sites d’actualités japonais. Soit vous cherchez une alternative anglaise ou française.

Moi ? J’ai découvert ce site, icotaku l’an dernier. Au niveau de l’animation japonaise, j’y trouve ce que je veux. C’est assez clair et ça recense tout ce qui sort chaque saison. Pour ceux qui souhaitent des informations techniques : elles s’y trouvent. Après tout, n’avons-nous pas tous un studio d’animation fétiche ? Mais si, celui que vous suivez activement car vous adorez ce qu’il sort en anime ! Eh bien avec ce petit site qui ne paie pas de mine, c’est faisable. Car oui, je l’avoue… Cela faisait un petit moment que je ne regardais plus d’anime. Depuis L’attaque des titans même, donc j’étais à la ramasse. Avec Journal du Japon, et la découverte d’icotaku, je peux enfin voir ce qu’il y a d’autres.

icotakuEt c’est ainsi que la nouvelle saison a attiré mon regard ! J’ai eu envie de tester des choses nouvelles. Et franchement je ne suis pas déçue ! Un anime sportif, mais pas seulement ; un shojo délirant et un seinen bien sympathique. Bref, vous l’aurez compris, je suis activement trois séries. Oui, trois depuis octobre ! Alors que je n’en regardais plus une seule. J’ai tenté deux autres anime, mais j’ai vite abandonné car les deux premiers épisodes n’étaient pas suffisants pour moi. Ne m’ayant pas intrigués assez plutôt, je n’ai pas poursuivi le visionnage. Par contre, le reste, je suis au rendez-vous à chaque épisode. Peut-être est-ce votre cas aussi ?

Cette saison, comme chaque fois depuis quelque temps à ce que j’ai compris, niveau anime il y a de tout. Enfin, il y a quelques suites, des adaptations de mangas et de light novel, et quelques originaux. Moi j’ai jeté mon dévolu sur deux adaptations tirés de mangas et une série originale.

Présentation des anime qui me bottent !

March comes in like a Lion

march comes like in a lionSynopsis : Rei, 17 ans, est un joueur professionnel de Shogi (jeu d’échec version japonaise). Mais Rei est aussi un adolescent meurtri par la mort de ses parents et de sa petite sœur. Alors qu’il vit une vie de solitaire, il fait la rencontre de trois sœurs qui vont lui redonner le goût à la vie. À leur contact il va petit à petit ouvrir les yeux sur lui-même et sur les personnes qu’il rencontre sur son chemin. Il s’ouvre au monde mais découvre aussi la difficulté du chemin qu’il a choisi de suivre.

Avis : La série n’est pas encore finie. Nous en sommes à 8 épisodes pour le moment après une courte pause japonaise dans la diffusion. Pour le moment, on nous a présenté Rei ainsi que son quotidien. Ainsi on découvre rapidement ces trois sœurs qui l’accompagnent. Celles-ci, aux personnalités hautes en couleurs, ont également vécu des choses difficiles. Mais à leur côté Rei s’éveille véritablement.

On pourrait croire que cet anime est déprimant. Le sujet abordé : la solitude, ne se porte pas à la joie il est vrai. Et pourtant… Cet anime est surtout poétique et un beau message pour ceux qui ont perdu un proche. Il surmonte petit à petit ses maladresses avec les autres et envers lui-même. Et petit à petit on nous parle du shogi, son lien avec son entourage et on apprécie. Des touches d’humour sont ajoutées par-ci par-là qui permettent vraiment de ne pas se sentir oppressé. Une belle découverte à mes yeux.

Yuri!!! On Ice

yuri on iceSynopsis : Yuri Katsuki, un brillant espoir du patinage artistique, chute lourdement sur la glace lors de la finale d’une grande compétition. Après cet échec, il retourne dans sa province natale. Il hésite entre l’arrêt définitif du patinage ou un retour sur la glace. Mais la rencontre avec le quintuple champion du monde de patinage Victor Nikiforov et son disciple Yuri Plisetsky va le motiver à reprendre le patinage artistique…

Avis : Si on m’avait dit qu’un jour je redeviendrai une groupie… Et bien je ne l’aurai pas cru. Et pourtant, cet anime sportif me fait cet effet. Déjà, la musique est véritablement géniale, et elle transporte. Ensuite, le design et l’histoire est suffisamment prenante pour nous captiver. Les visuels et l’esthétisme sont véritablement à couper le souffle. Le fait d’utiliser le patinage artistique : eh bien ça fonctionne ! On est totalement happé par l’univers de Yuri et Viktor, et leur relation ambigüe, loin d’effrayer, nous attire d’avantage.

C’est fluide, c’est romanesque et ça tient en haleine. Je crois même que mon cœur a fait doki-doki à plusieurs moments : donc le côté fan-service fonctionne aussi. Et pourtant il n’est pas envahissant. Et c’est une série qui me donne envie d’acheter tous les goodies qui sortent. Si ça c’est pas un signe !

Kiss him, not me !

kiss him, not meSynopsis : Kae est à la fois une Otaku et une Fujoshi (fan de boy’s love), très enrobée et presque inexistante. Un jour, elle est choquée par la mort de son héros de dessin animé préféré et, déprimée, elle s’enferme dans sa chambre plusieurs jour durant. Après une perte de poids assez violente, elle revient au lycée et découvre qu’elle a dorénavant un physique de rêve, qui pourrait s’avérer ravageur…

Avis : Ce fut la découverte la plus tordante parmi les trois séries que je suis actuellement. Une véritable révélation ! Tant et si bien que je me suis procurée le premier volume en version papier. Car oui, il s’agit de la deuxième série adaptée. On suit le quotidien d’une véritable otaku qui s’assume totalement. Mais alors de A à Z. Elle essaiera bien de se comporter « normalement », mais chasser le naturel, il revient au galop. Ce proverbe se réalise à la perfection avec cette héroïne.

On prend plaisir à suivre ses péripéties dans ce monde peuplé de beaux jeunes hommes alors qu’elle n’est attirée par eux que pour le relations homosexuelles qu’elle s’imagine. Les quiproquos sont légions, ses efforts aussi, et rien que pour ça on valide. Pas un épisode sans se mettre à rire, du moins c’est mon cas.

Vous l’aurez compris, cette saison automnale me convient au plus haut point grâce à ces trois séries. Mais il y en a sûrement d’autres auxquelles je devrais m’intéresser. N’hésitez pas à m’en conseiller ! J’essaierai vraiment de prendre le temps de visionner quelque chose. En tout cas, si vous regardez vous aussi ces anime : votre avis m’intéresse !

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *