Cannon Busters, anime western-SF

Cannon Busters, anime western-SF

Affiche de Cannon Busters sur NetflixCannon Busters
Format original : Comics, puis Anime
Studio d’animation : Satelight et Yumeta Compagny
Diffuseur Netflix
Œuvre originale : LeSean Thomas
Réalisateur : LeSean Thomas
Directeur d’animation : Takako Shimizu
Scénario : LeSean Thomas
Date de diffusion de l’anime : Été 2019 (pour la France)

Résumé / Synopsis

Le fugitif immortel Philly le Kid et sa Cadillac rose transformable accompagnent une droïde inépuisable dans une quête effrénée pour retrouver son prince.
(Source : Netflix)

Critique de l’anime Cannon Busters

Casey, un des droides de Cannon Busters

© 2020 Cannon Busters is copyright 2015 Make Stuff, LLC. All Rights Reserved

Anime attendu depuis un long moment, je l’ai enfin vu en fin d’année dernière alors qu’il est disponible sur Netflix depuis août 2019. En fait, c’est un projet à l’origine qui commence à dater un peu. Une collaboration entre LeSean Thomas d’un côté, et Thomas Romain de l’autre. Mais qui sont-ils ? Thomas Romain est un animateur français qui travaille au Japon pour le studio Satelight, et à l’origine le créateur de Oban Star Racers. Vous pouvez retrouver l’interview que j’avais faite de lui sur ce lien. LeSean Thomas est le pendant de Thomas Romain mais aux États-Unis, bien que lui se soit fait trois ans d’arme en Corée du Sud pour voir tous les aspects de l’animation.

La droide Sam dans Cannon Busters

© 2020 Cannon Busters is copyright 2015 Make Stuff, LLC. All Rights Reserved

Tous deux sont passionnés d’animation japonaise, et c’est via Twitter qu’ils vont se rencontrer et échanger. C’est à ce moment-là que LeSean Thomas parle d’un comics qu’il a réalisé et qu’il aimerait faire en anime. Par Thomas Romain, il va pouvoir approcher des studios japonais et continuer son aventure ! Le résultat final est ce qu’on a à se mettre sous les yeux sur Netflix depuis l’été dernier. Ceci pour la faire courte car en réalité, c’est un projet colossal et long, sur fond de campagne Kikstarter.

Mais parlons bien et de l’anime ! Qui est quand même le maître mot ici. Alors, je ne vais pas dire que j’ai été déçue, mais je pense que j’attendais mieux. Il a un bon potentiel, c’est indéniable et pourtant… Je reste un peu sur ma faim. Cela ne m’arrive pas souvent, je suis plutôt bon public habituellement. Néanmoins j’ai ce petit goût d’inachevé en bouche qui me peine un peu car les ingrédients étaient là.

Philly the Kid dans Cannon Busters

© 2020 Cannon Busters is copyright 2015 Make Stuff, LLC. All Rights Reserved

Un univers à la western mais sur fond de science fiction, des conflits politiques sur fond de guerre civile avec des mechas et de la magie, des personnages plutôt cool et bien reconnaissable. Oui oui, le ninja, l’immortel, le droïde réparateur, la droïde toute gentille qui est en réalité tout autre etc. Et donc de beaux clin d’oeil à ces dernières années d’animation : Cowboy Bebop (comment ne pas y penser en voyant Philly the Kid ?), Transformers et tout autre anime du genre (avec la cadillac qui se transforme en robot géant), Escaflowne etc. Bref, un melting pot de situations qui font qu’on prend plaisir à suivre et pourtant… 

Passé l’univers plutôt fun et dingue, on reste pris au dépourvu : on nous parle d’un groupe de ninja auquel appartient un des héros, mais on n’en sait pas beaucoup plus, on comprend que tardivement pourquoi Philly est ainsi et encore j’aurai bien aimé voir davantage sur le sujet, Sam et son origine même aussi, on survole ce qu’elle est réellement etc. Le reste c’est bourré d’action, il y a même un côté moral sur certains épisodes, et on nous dépeint un univers unique. Les musiques sont assez sympa mais pas transcendantes non plus pour moi.

Conclusion

En définitive, vous l’aurez compris, pour une fois j’ai un avis assez mitigé. Je suis entre le plaisir de voir tant de références réunies avec un design plutôt sympathique à l’oeil, et un scénario vraiment moyen. Peut-être que le fait qu’il n’y ait que 12 épisodes n’aident pas.

Mais quand on sait les difficultés qu’a connu le projet pour voir le jour, on peut déjà être heureux de pouvoir la regarder ! Après si vous n’attendez pas un anime de la mort qui tue, alors il fait largement l’affaire ! Mais si vous recherchez une certaine perfection, alors vous risquez d’être déçus. Il faut le regarder car cela reste une collaboration “internationale”, donc c’est bon de découvrir de nouvelles choses, mais… je n’irai pas à dire que c’est l’anime du siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.