Creepy ou le visage du mal revisité

Creepy ou le visage du mal revisité

Creepy
Creepy

Éditeur : Éditions d’Est en Ouest
Collection : polar
Auteur : YUTAKA Maekawa
Genre : roman, grand format
Date de sortie : 14/03/2017
Prix : 20 €

Résumé du livre

Takakura mène une vie paisible. Il vient d’emménager avec sa femme dans un quartier résidentiel de Tokyo. Sa profession d’enseignant en psychologie criminelle à l’université lui permet de se lever tard et d’éviter les trains bondés. Un dîner de temps à autre avec son étudiante préférée, sous prétexte de l’orienter sur son mémoire. Une vie paisible donc. Mais un jour, un camarade de lycée, devenu inspecteur, lui demande son expertise sur un cas de triple disparition qui date de huit ans. Rien d’alarmant jusqu’ici, et Takakura lui donne son avis. C’est à partir de là que l’existence routinière du professeur commence à se dérégler : une jeune fille se fait agresser près de chez lui, un voisin au sourire étrangement antipathique et dont on n’a jamais vu l’épouse, un incendie dans la maison d’en face, des meurtres… Takakura a l’étrange intuition que tout cela n’arrive pas par hasard.

Creepy (adjectif familier) : louche, suspect, qui fiche la frousse, d’horreur, d’épouvante.
Comme son titre l’indique, ce thriller psychologique qui avance crescendo va vous donner la chair de poule.

(Source : les Éditions d’Est en Ouest)

Critique

054764.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxJe me suis penchée sur Creepy, car l’adaptation cinématographique est en cours de projection chez nous dans quelques salles obscures. Et parce que son réalisateur, KUROSAWA Kiyoshi, est connu pour faire des films psychologique et des trhillers. Mais jouant aussi sur le son et l’image. Autant dire que savoir qu’il s’attaquait à Creepy m’attirait. Et en même temps, je suis ce qu’on peut dire, un peu une « flipette ». Les films d’horreur ou qui font peur, j’évite souvent !

Pourtant, les film à suspense ont tendance à m’attirer. Mais franchir le cap avec le film ne me disait pas grand-chose pour le moment. Par contre, le roman, oui un peu plus. J’aime assez de base les policiers et certains thriller. Résultat, l’auteure (et collègue JDJ) du blog Lire le Japon, m’a permis de me pencher en détail sur Creepy. Je vous invite d’ailleurs à découvrir l’article réalisé par Journal du Japon autour du film et du livre pour un avis plus poussé que le mien : Du livre au film : Creepy, qui est vraiment votre voisin ?

En tout cas, pour ma part, je n’ai donc pas vu le film, j’espère le visionner sous peu si possible, mais j’ai lu le roman. Le tout sans oser en lire plus à son sujet sur le net. Je voulais être plongée dans l’univers de Creepy à ma manière. C’est-à-dire juste avec le résumé de la 4e de couverture au départ. Et les bons échos reçus à côté concernant le livre. Résultat, j’ai été plutôt bluffée. Déjà l’éditeur français est un petit nouveau sur le marché, et je lui souhaite de continuer dans cette voie. Jusqu’ici seulement trois romans sont sortis chez eux. Mais tous semblent de qualité. Je pense regarder ce qu’ils font d’autre.

1200x630bbMais réussite avec Creepy. On est happé par l’univers du titre dès les premières pages. Petit à petit on sent le piège que subit le héros, se refermer sur nous également. Je lis beaucoup dans les transports car mon trajet s’y prête, et bien j’occultais vraiment ce qui se passait autour de moi. Je me cramponnais presque. Il y a peu de personnages au final, mais tout est tellement bien ficelé et relié qu’on se retrouve obligés d’aller jusqu’au bout de notre lecture.

Les descriptions sont souvent courtes, mais toujours efficaces. Le rythme est donc plutôt soutenu. La narration est assez fluide et se situe du côté de Takakura. Comme si c’était vraiment lui qui racontait sa propre histoire. Résultat, on se sent d’autant plus impliqué. Les pirouettes scénaristiques à propos de tel ou tel drame, ou même de tel meurtre sont particulièrement réussies. À plusieurs passages même, on se sentirait presque mal à l’aise. Et pourtant, on continue de lire. Une lecture réellement addictive.

Conclusion

Creepy est un titre qui joue énormément avec les faux-semblants et les retournements de situation. Il met plus ou moins à l’aise, et surtout nous bouscule dans nos convictions. On croit avoir trouver une piste ? Ce n’est pas dit qu’elle soit bien celle que l’on croit. Les protagonistes ne sont pas forcément attachants mais possèdent tous une personnalité bien marquée. Si vous cherchez un roman, un polar japonais même, alors ce tire est pour vous. C’est indéniable ! Je remercie fortement celle qui me l’a envoyé car je serai vraiment passée à côté de quelque chose. Si vous avez la possibilité, allez le découvrir, vous ne le regretterez pas.

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.