[Japanime] Yuri !!! On ICE : saurez-vous rester de glace ?

[Japanime] Yuri !!! On ICE : saurez-vous rester de glace ?

Si on vous parle patinage artistique, ça vous dit quelque chose ? Et si on vous indique qu’un anime sportif a déferlé sur internet avec en thème le patinage et un héros nommé Yuri ? Ah oui, là ça devrait vous rappeler que cet automne, chaque semaine, les réseaux sociaux, internet et le monde entier ont retenu leur souffle face à deux personnages : Yuri Katsuki et Victor Nikiforov. Deux patineurs professionnels à la relation explosive et déterminés à vous offrir un spectacle de toute beauté !

Venez donc découvrir Yuri!!! On ICE, cet anime hors du commun qui fait encore couler beaucoup d’encre. Alors chaussez vos patins et à tout de suite sur la glace !

Yuri & Victor on ice !!!

Yuri Katsuki, 23 ans, est un jeune patineur professionnel japonais qui, suite à un échec cuisant lors d’un championnat, décide de tout arrêter. Mais c’est sans compter sa passion pour le patinage artistique, alimentée par son admiration pour Victor Nikiforov, le meilleur patineur mondial. Par un pur hasard (une vidéo de Yuri diffusée à son insu sur le net), ce dernier va débarquer au Japon dans l’idée de l’entraîner. Et pour corser la rencontre, un jeune professionnel de 15 ans, Yuri Plisetsky, viendra également se poser en rival tout désigné pour le motiver encore d’avantage. On va donc suivre leur quotidien, et surtout les différentes étapes à franchir pour atteindre le championnat final… Et des étapes il y en a ! Car le chemin est semé d’embûches.

Affiche-Yuri-On-IceUne histoire qui ne semble pas forcément transcendante au départ, mais qui s’avère très prenante. Car on peut résumer le fonctionnement de Yuri!!! On ICE en trois points clés, qui deviennent chez le spectateur autant de centres d’intérêt, et de raisons de s’enthousiasmer.

Pour commencer, chaque épisode est réalisé sur un même modèle, simple mais efficace. Dès le troisième épisode, Yuri s’entraîne, se prépare à entrer en scène, patine… puis on assiste à l’attente des résultats pour connaître le classement face aux autres compétiteurs… et la suite des événements. À travers les yeux de Yuri et ses adversaires, on suit donc le déroulement d’une compétition classique de patinage artistique, avec un programme court puis un programme libre. Il en résulte un rythme assez rapide qui ne laisse pourtant place à aucune lassitude. Et pour cause, alors même que Yuri avance dans le championnat, le cadre original des compétitions de patinage permet de s’émanciper des schémas habituels des shônen sportif (clubs lycéens, tournois régionaux/nationaux…), donnant à l’anime un petit goût de seinen sportif.

Le second point clé concerne les personnages et leurs ressentis, notamment Yuri, en prise avec ses propres sentiments. Quel que soit l’épisode, c’est une nouvelle émotion, un nouveau sentiment qui apparaît (le doute, la peur…). L’objectif ? La surmonter ou l’assimiler. Car pour tout compétiteur qui se respecte, des doutes jaillissent un jour ou l’autre. Et Yuri, qui a déjà fait les frais d’une défaite cuisante, ne fait pas exception. Ayant été jusqu’à remettre en question sa carrière, son esprit est fragilisé à son retour en compétition. Dès lors, tout comme pour ses adversaires, la glace sera le miroir de son état mental.

À chaque pas raté, c’est autant d’hésitations qui apparaissent ; à chaque regards lancés à Victor en pleine démonstration, sa détermination qui s’ébranle ; mais à chaque saut réussi un verrou s’ouvre et sa volonté se fraie un chemin pour le guider. Chaque « danse » est ainsi l’image d’un combat contre soi-même, dans un calme olympien ou un tumulte fracassant. Avec parfois des conséquences sur la glace, quand certains perdent pied et ratent totalement leur prestation. Ces patineurs, avec leurs pensées intimes et profondes, nous rappellent qui nous sommes dans ce genre de situation : des êtres humains avides de reconnaissance qui cherchent à s’épanouir à tout prix.

Yuri en pleine répétition

Enfin, troisième axe narratif, et fil rouge de la série : l’évolution de Yuri et Victor, de leur relation, mais surtout de l’état d’esprit de Yuri. Ou comment l’admiration qu’il voue à Victor, et qui l’a poussée à devenir patineur, va se confronter à une amitié profonde lorsqu’ils vont travailler ensemble, puis à des sentiments plus forts encore qui lui serviront à avancer… Et là vous allez commencer à vous demander : « mais alors en fait c’est du boy’s love ? » Excellente question ! Mais la réponse est sujette à interprétation…

Image-CD-Soundtrack-Yuri-on-IceSuite à son échec cuisant en compétition, Yuri a mal vécu de voir son idole l’ignorer. S’ensuit un passage à vide jusqu’au jour où, ayant pratiquement abandonné, il patine pour une amie, reproduisant avec passion une chorégraphie de Victor. Cette prestation, filmée à son insu et diffusée sur internet, lui attirera enfin le regard de ce dernier. Sauf que notre jeune japonais n’est pas prêt à voir débouler Victor, qui s’impose à lui. Son admiration fait place à la surprise, mais il va rapidement s’attacher à celui qui vient bousculer son quotidien. Car le but est bien de faire évoluer Yuri pour qu’il aille jusqu’au bout du championnat, et leur relation permet de libérer l’esprit, d’avancer et de gagner en motivation.

Cependant la nature affectueuse et très démonstrative de Victor met à mal la réserve naturelle des Japonais, et celle de Yuri, qui au final va se laisser toucher par cet éclat. Leur collaboration devient alors plus intime, et nos deux héros ne cessent d’étaler aux yeux de tous leur forte complicité, parfois même avec ambiguïté. Mais n’est-ce pas justement le thème principal des danses de Yuri : l’amour ? Leur relation est là pour mettre les prestations de Yuri en avant et l’aspect androgyne des patineurs fait le reste. Face à eux, à leur sincérité et leur entière confiance mutuelle malgré les aléas, le cœur du spectateur fait juste doki-doki, grâce à la force de leurs émotions. De la sincérité, de l’humilité, de la tendresse et une amitié « amoureuse »… Comment rester insensible ?

Ces trois niveaux d’implication qui s’offrent au spectateur confèrent ainsi à la série un potentiel énorme. Ce qui lui permet de devenir très vite addictive. Et de toucher un grand nombre de personnes, filles ou garçon. Mais cela ne fonctionnerait pas aussi bien sans une réalisation de grande qualité, qui capte immédiatement l’attention !

Si ce début d’article vous a plu, lisez l’article complet en allant sur ce lien : Yuri!! On Ice sur Journal du Japon pour lequel je l’ai fait.

Merci beaucoup ! N’hésitez pas à commenter ! 😉


Yuri!!! on Ice OP (HD) par pKjd

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.