Maiko, journal d’une apprentie geisha

Maiko, journal d’une apprentie geisha

Maiko-Poche
Maiko, journal d’une apprentie geisha

Éditeur : Picquier
Collection : Picquier Poche
Auteur : KOYOSHI de Kyoto
Genre : roman, témoignage
Date de sortie : Janvier 2018 (première parution en février 2016)
Prix : 8,00 €

 

Résumé du livre

Koyoshi de Kyoto raconte le long et difficile chemin qu’elle suit avec patience, et enthousiasme, pour devenir geisha. D’abord il faut changer de nom, comme pour une nouvelle naissance. Quitter ses parents, dès la fin du collège, pour aller vivre dans un yakata, une maison du quartier des geishas. Accorder sa parure aux saisons, maîtriser mille aspects du geste et de la posture qui confèrent politesse, douceur et raffinement.

Les fêtes rythment la vie du quartier des geishas et la musique et la danse sont au cœur de leur existence. Plus qu’une profession, c’est un art de vivre, fondé sur l’attention portée aux moindres détails de l’être.
(Source : site de l’éditeur)

Critique

koyoshi-erikaeLes éditions Picquier, avec leur collection poche, offrent à leurs lecteurs de jolis titres qui permettent d’en apprendre davantage. Mais davantage sur quoi ? Sur des aspects plutôt intimes et uniques propres aux arts japonais. Après le sumô (dont je vous parlais dans cet autre article) c’est autour du monde des geisha que l’éditeur s’intéresse. Car en février 2016, un titre est sorti sur une apprentie geisha : KOYOSHI. L’éditeur ressort donc ce dernier, photographies à l’appui en format poche.

On y découvre ainsi le portrait de cette jeune fille, KOYOSHI (nom d’apprentie et future geisha), qui a décidé de devenir geisha. Passionnée depuis petite par la danse mai pratiquée justement par les maiko, ces apprenties geisha, la jeune fille se tourne vers cette voix honorifique. Non destinée à le devenir, KOYOSHI va en effet décider qu’elle souhaite faire partie de cet univers, alors même qu’elle n’en côtoie ni n’en croise beaucoup. Vivant à Kyoto pourtant, elle décide de tenter sa chance et finira par faire partie des apprenties qui resteront de sa promotion. Sur 10, 4 filles (elle comprise) continueront l’aventure.

En lisant son journal, puisqu’il s’agit bien ici d’un petit journal, on sent que ce n’est pas facile tous les jours. Les geisha, et d’autant plus les maiko, doivent se conformer à de nombreuses choses, en commençant par la tenue, le maintien, et la connaissance des arts. Ainsi, leurs journées sont-elles ponctuées de nombreux entraînements et de réception. À noter que leur monde tourne énormément autour des célébrations présentes tout au long de l’année, et des saisons surtout. Apprendre à parler comme il se doit, savoir tenir et porter le kimono, pouvoir converser avec les clients et les divertir… Autant de principes, d’us, de coutumes et de moeurs qui peuvent nous être étrangers.

Mais ne vous inquiétez pas, avec KOYOSHI aux commandes, et les diverses photographies qui illustrent à merveille ses propos, cet univers unique n’aura plus de secrets pour vous. Ajoutez-y un glossaire, simple mais efficace en fin de volume, et les termes propres aux geisha ne vous seront plus inconnus.

Conclusion

Si vous êtes curieux du monde des geisha, cet univers unique où des femmes sont au service de leurs clients… Alors ce petit livre, vraiment rapide à lire est fait pour vous. C’est une belle entrée en la matière avant de vous tourner vers d’autres produits documentaires. Ici, KOYOSHI se livre avec sincérité et avec joie. On sent sa passion pour ce monde où petit à petit elle se fait sa place. Et avec ses yeux émerveillés, la dureté du quotidien est vite atténuée.

N’attendez plus pour vous le procurer 🙂

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *