Le #ChroniqueTaPAL d’Avril 2017

Le #ChroniqueTaPAL d’Avril 2017

Allez, on reste régulière, voici le retour de la PAL ! Après la PAL de Janvier/Février et la PAL de Mars pour repartir sur de bonnes bases, voici celle d’Avril ! Toujours en partenariat avec Suiginto du blog MangaClamp je réalise donc chaque mois ce défi : le #ChroniqueTaPAL. Et rien de plus simple : il suffit de chroniquer ce qui a été lu dans le mois écoulé, en indiquant les éventuels TOP ou FLOP. Je me focalise sur les mangas donc. Plus tard j’ajouterai peut-être des anime.

Let’s go pour cette nouvelle PAL ! 😀 Et n’hésitez pas à faire de même avec vos mangas et à le partager 😉 C’est toujours cool de voir qui lit et qui a aimé quoi !

La PAL d’Avril ça donne quoi ? On continue de rattraper son retard niveau mangas !

Des TOP en veux-tu en voilà !

my-hero-academia-8-guideBon vous l’aurez compris à présent mais je ne peux pas faire un top sans My Hero Academia quand la série se présente dans ma PAL ! IM-POS-SIBLE ! Vraiment car cette série prend trop aux tripes pour se laisser aller à la mettre de côté. Surtout que cette fois on a eu droit à un bonus non négligeable, le guide book : l’Ultra Archive !

Un beau guide qui permet des explications sur les personnages principaux, sur les personnages secondaires aussi et qui résument particulièrement bien les premiers arcs. Tout en expliquant à merveille le fonctionnement de Yuei et le scénario en cours. Le seul hic c’est qu’il spoile un peu une partie de l’histoire pour ceux qui ne liraient pas les scan (comme moi !) car même l’anime ne va pas si loin encore ! Donc en gros, le volume 8 amorce le début de spoil présent dans le guide ! Mais qu’importe, ça n’enlève rien au plaisir !

sotsugyousei-2-3C’est un boy’s love totalement génial, poétique à souhait, évanescent et vrai dans la retranscription des sentiments des personnages, et pourtant… En France on doit être le seul pays à avoir sorti la série de façon un peu bizarre. On a sorti le premier tome, nommé Doukyusei, puis la suite Sotsugyosei mais avec les indications #2 et #3 qui perturbent beaucoup les libraires pour qu’ils commandent la série !

Donc insistez auprès d’eux. Autrement, c’est un amour lycéen beau, franc mais néanmoins dans la retenue car c’est le début des émois. Le tout soigné d’un magnifique dessin assez fluide et très original, et vous obtenez véritablement un petit bijou. Surtout qu’il s’agit d’une série en 3 tomes !

kuroko-basket-27-28-29-30

Enfin ! Enfin j’ai pris le temps de lire la fin de cette série sportive d’exception ! Surtout que j’ai arrêté l’anime en cours de route, et donc je n’avais aucun spoil. Une narration nerveuse à souhait, des actions à couper le souffle et des personnages attachants. Cette série sur le basket, un sport utilisé régulièrement dans un manga, était particulièrement addictive.

Des matchs de haut niveau avec des techniques pour le moins dingues, mais suffisamment réalistes pour qu’on se prenne au jeu chaque fois. Il aura fallu attendre les toutes dernières pages pour obtenir l’information capitale du dernier match, mais quel moment ! Je conseille fortement ! À présent, il me reste le petit spin-off à lire et ce sera cool.

bride-stories-8-ki-oon

Oui, je sais, je suis extrêmement en retard concernant cette série. Mais j’avais bien dit que je n’étais à jour plus nulle part ! Résultat, j’ai enfin pris le temps de lire ce fameux Bride Stories #8 qui est une pure merveille à nouveau. Et qui permet de finir l’amorce du tome précédent tout en mettant en avant un nouveau personnage.

On continue de suivre la vie de ces nomades, et de ces villages sur la route de la soie, leur quotidien, leurs coutumes, leurs mœurs, le tout accompagné d’un dessin qui ne cesse d’évoluer et de s’améliorer. C’est un vrai tableau à chaque volume. Et on ne cesse de s’émerveiller par le travail de l’auteur à ce sujet. Les détails sont vraiment bluffant. Chapeau bas ! Et j’ai d’autant plus hâte de lire le 9e volume que je me suis déjà procuré.

Et autrement, ça reste plutôt stable !

ugly-princess-5Ugly Princess #5 confirme que la série est un shojo totalement à part. Et qui sort du lot parmi tous ceux qui sortent en ce moment. L’auteur, Natsumi Aida, maîtrise son sujet tout en faisant évoluer son personnage principal doucement mais sûrement.

Alors que dans les quatre premiers tomes, on la voit mettre en place une héroïne qui ne s’aime pas, mais qui essaie d’évoluer et de s’embellir pour plaire à celui qu’elle aime. secrètement.. Dans ce nouveau volume qui amorce le dernier arc, et un nouveau départ pour Mito, on sent bien qu’elle est plus affirmée, qu’elle n’hésite plus à dire ce qu’elle pense et à s’intégrer. Et on apprécie la série pour ce côté-là : faire grandir son héroïne au fil des années même si la mise en place de plusieurs personnages masculins ont un peu bousculé l’histoire !

arte-5-komikku

Arte #5 continue de nous faire découvrir l’Italie de l’époque de la Renaissance. Bien qu’on soit un peu surpris du retournement de situation dans la série, après tout Arte redevient une « aristocrate » pour devenir la « bonne » d’une jeune riche de Venise. Tout en continuant son apprentissage de peintre, bien entendu. Mais cela a de quoi surprendre.

Surtout quand depuis le début on nous vante son mérite de se faire une place dans un monde d’homme et hermétiquement fermé aux femmes, la voilà renvoyer dans un univers à l’opposé de ce qu’elle est. Certes pour aider, et pour grandir aussi en voyant du pays, mais ça n’en reste que cela peut rebuter. J’avais peur. Mais au final, on apprécie ce passage sachant qu’il ne sera pas jusqu’à la fin de la série. Et on commence même à découvrir un peu plus la nourriture de l’époque et les autres coutumes en cours. Au final un bon tome, et un dessin toujours aussi beau.

yako-poko-2-komikku

Cette série, Yako et Poko, c’est un peu un ovni parmi tout ce qui sort chez nous. Comment l’expliquer ? C’est un dessin tout en rondeur, limite en SD tout du long, et pourtant, le scénario, et les différentes scénettes qu’on nous montre ne sont pas si légères qu’on ne le pense.

On se trouve dans un monde où quasi chaque être humain possède une sorte de robot, là pour aider, avec un mode bien précis : brouillon, optimal etc. Ils les accompagnent dans leur vie quotidienne et professionnelle. Nous on suit le quotidien de Yako qui est mangaka pour un magazine, et Poko, son robot qui essaie de lui être utile tout en collectionnant des stylos bizarres. On suit donc leur quotidien au fil des pages dans un univers où la robotique est omniprésente et où on fait référence au temps d’avant, un peu comme une satyre de notre époque ou ce vers quoi on se dirige ? En tout cas, le dessin est agréable et sans chichi. Une belle série à lire !

daytime-shooting-star-1-to-6

Et pour terminer cette PAL j’ai fait un super gros rattrapage ! J’ai lu la série Daytime Shooting Star intégralement ! 12 volumes d’une traite ! Au début je n’avais acheté que les quatre premiers tomes, finalement j’ai pris la suite car j’ai été happée par l’univers de la série. Un shojo lycéen, encore, direz-vous, et pourtant ! J’ai retrouvé un peu de l’essence de Sawako dans le lot, mais aussi du Sablier également. Le dessin est vraiment magnifique, et très expressif.

daytime-shooting-star-7-to-12

Et la narration est un véritable bijou. Tout en tendresse et poésie, tout en retenue et en même vrai et franc. On suit le quotidien de Suzumé, une fille de la campagne au caractère assez original et pas du tout motivée par l’école, qui est obligé d’aller vivre chez son oncle à Tokyo pour cause de mutation de ses parents. Là voilà plonger dans un monde à l’opposé du sien où elle va faire des rencontres qui vont changer sa vision des choses et la faire grandir. Entre amité et amour naissant, l’auteur sait nous conter son histoire et on ne peut qu’être touché. Un petit conseil, n’écoutez surtout pas de Birdy ou de London Grammar en lisant la série sinon vous aurez les larmes aux yeux en 2min top chrono !

 N’hésitez pas à partager vous aussi vos lectures et à donner votre avis 😉 

0

Articles suggérés

6 responses to “Le #ChroniqueTaPAL d’Avril 2017”

  1. Suigint0 dit :

    Merci pour ces nouvelles chroniques ^^

    Ah tu as su très bien formuler ce qui se passe dans Arte, tu as bien mis le doigt sur ce qui me dérange. lol
    Je trouve aussi que Arte se trahit un peu, dans ses aspirations de départ. Elle qui s’était coupé les cheveux, s’est battue pour trouver sa place en tant qu’apprentie auprès de son maître, puis pour prouver sa valeur aux autres peintres, elle qui a aidé des filles plus pauvres ou sans éducation… voilà qu’on nous la dépeint comme une ado amoureuse de son prof, redevenue aristocrate pour les besoins de la cause, comme tu le dis, afin d’entrer au service d’une petite fille pourrie gâtée et tsundere… XD
    Alors oui ça reste mignon, bien dessiné et bien écrit, mais moi j’ai décroché, l’histoire ne me parle plus du tout. ^^’

    Toujours pas lu la fin de Dreamin’ Sun? :p

    • Gensen dit :

      En fait dans Arte, au final maintenant la condition des femmes s’est tournée vers cette enfant qu’on croit pourrie gâtée, alors qu’en réalité elle essaie d’aller au-delà des conventions : je m’explique, apparemment à l’époque, seuls les domestiques ou certaines personnes de la société pouvaient cuisiner, or à cette époque, les « riches » ne mangeaient qu’un certain type d’aliments, alors que de la diversité existaient plus pour les pauvres, résultat on suit cette enfant qui aspire à être cuisinière et qui va donc cuisiner en cachette chez son oncle. Une jeune fille passionnée qui fait preuve devant les autres d’un fichu caractère alors qu’en réalité, elle se cache et est motivé par tout autre chose. Surtout qu’on apprend qu’en tant que fille, elle devra se soumettre aux décisions de ses parents (ce qu’Arte vivait avant) alors qu’elle aussi cherche à faire quelque chose qui la passionne (comme Arte) donc au final, plus les volumes sortent, et plus on se rapproche du cas d’Arte mais transcrit sur cette enfant ! Notre Arte elle, finit par rester la même, et continue de dessiner sans arrêt et autre. Mais oui, son personnage est beaucoup trop atténuée par rapport au début, ça peut surprendre et perdre le lecteur !

      Pour Dreamin’Sun, c’est marrant, ça arrivait dans ma PAL ! Donc ça y est c’est lu ! 😛 récap’ dans le prochain #ChroniqueTaPAL ! 😀
      Patience, patience ! 😀

  2. Nothly dit :

    Sympa ^^
    Contente de t’avoir enfin lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *