Petit tour d’horizon de mangas sur les jeux de plateau/stratégie

Petit tour d’horizon de mangas sur les jeux de plateau/stratégie

Qui dit vacances, dit jeux de plateau ou de stratégie entre amis. Ou en famille. Ou tout seul aussi c’est possible. En compétition tiens. Bref. Vous l’aurez compris : des jeux sur plateau mais japonais ou quasi ! Il existe en effet plusieurs jeux se jouant sur plateau. Au Japon, plus qu’ailleurs peut-être, c’est une évidence. Ils ont leurs tournois, leurs compétitions. Certains sont si connus que certains mangakas en ont fait des mangas sur le sujet. Petit tour d’horizon donc de ces séries parues en France !

En France aussi, on s’intéresse aux jeux de stratégie

© Moi-même

© Le torii de Gensen

C’est simple, il n’y a pas qu’au Japon qu’on s’intéresse à ce genre de jeu. Certes, certains sont typiquement japonais. Ils ont leurs règles (le shogi, le jeu de go…), leurs tournois et compétitions. Mais comme ailleurs vous me direz. Mais voilà, ces jeux sont comme des « sports » au pays du soleil levant. C’est une véritable guerre que se joue chaque joueur. Honneur et déshonneur se confrontent sans cesse. Car oui. Ces jeux sont là pour mettre à l’épreuve le mental du joueur. Du guerrier même. Parce que le shogi ressemble aux échecs occidentales, on sait que l’affrontement est le maître mot.

Parce que le jeu de Go joue avec nos nerfs, on peut dire que c’est une guerre mentale aussi. Et puis… Qui dit affrontement dit passion, n’est-ce pas ? Et c’est dans ce sens que les mangas qui existent sur le sujet vont. Je ne suis pas experte en la matière, et je prends avec plaisir d’autres mentions. Mais je vais indiquer ici les titres les plus connus chez nous. Ceux qui ont fait presque autant de bruits qu’au Japon. Car oui, même loin du pays d’origine, ces jeux nous transportent aussi. Pourquoi ne pourrions-nous pas après tout ?

Des clubs ont même vu le jour en France. Ou se sont tout simplement multipliés. Et si c’était une vocation pour vous aussi comme les personnages de ces séries ? Et si vous vous retrouviez dans ces parties intenses et effrénées ? Qui sait… Vous êtes le prochain champion en herbe. En tout cas, l’important est encore et toujours d’y prendre du plaisir. Mais d’évoluer aussi, atteindre le sommet.

Les séries publiées en France niveau jeux de plateau, et terminées

Commençons avec le plus indémodable d’entre tous. J’ai nommé… Hikaru no Go ! La série a été publiée en France aux éditions Tonkam de 2003 à 2006. En édition simple, celle-ci fait 23 tomes. Un data-book est d’ailleurs sorti en 2006 également afin d’approfondir un peu plus la série. Cette dernière est encore trouvable assez facilement aujourd’hui. Mais depuis 2012, les éditions Tonkam sortent la version Deluxe de la série. Elle fera 20 volumes au total. Nous en sommes à 9 en cours pour l’instant. Cette série est la première à voir le jour en France du célèbre OBATA Takeshi. Par la suite on le retrouvera dans Death Note dès 2007.

Hikaru no Go, luxe 1Synopsis : Un jour, Hikaru, 11 ans, trouve dans une remise une vieille table de go. Soudain, de celle-ci surgit un fantôme qui y était enfermé : le fantôme de Saï Fujiwara, un génie du jeu de go à l’époque Heïan (VIIIe à XIIe siècle) qui s’introduit dans l’esprit de Hikaru. Acceptant de permettre à Saï de jouer au go contre quelqu’un, Hikaru fait la connaissance de Akira Toya, fils du meilleur joueur japonais et promis lui aussi à un brillant avenir. La passion de Saï et de Akira pour ce jeu entraîne peu à peu Hikaru dans le monde du go…

Avis : Si au début on peut se poser des questions, notamment par rapport au dessin peut-être. Car oui, Obata Takeshi était à ses premiers pas dans le milieu. Très vite on est néanmoins transporté dans l’histoire trépidante qui attend Hikaru. Son apprentissage du jeu de go est prenant. Pourquoi ? Car il est entouré de passionnés.

Saï et Akira sont deux moteurs qui vont le motiver. Et surtout, à leurs côtés, on en apprend d’avantage sur ce jeu né en Chine. Qui a traversé les frontières et qui touche aujourd’hui le monde entier. Hikaru va murir, le coup de crayon de son auteur aussi. Et les combinaisons vont aller en difficultés. Leur univers nous fait frémir, nous envoûte. Et on est bien en peine de ne pas suivre ! Chaque tome se lit à la vitesse de l’éclair mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Un shonen, mais du très bon !

Et si vous voulez commencer par autre chose que la version papier, un anime existe. Plutôt fidèle d’ailleurs et tout aussi prenant ! Bref, vous l’aurez compris. C’est une valeur sûre !

 L’un des autres jeux traditionnels japonais, c’est le… shogi. Ce jeu ressemble plutôt fortement aux échecs occidentales. Un plateau identique, et des pièces semblables. Enfin, à quelques exceptions près. Il y a peut-être un peu plus de détail dans les pièces du shogi. Chaque pièce a un rôle bien précis. Et des caractéristiques : or, argent… Mais à part ceci, les règles sont assez équivalentes aux échecs. En France, un titre est sorti. Chez Pika : Kings of Shogi. Un titre qui malheureusement n’a pas fait autant de vague que prévu. La série fait 8 tomes. Il s’agit d’un seinen, mais avec une petite intrigue policière. Le shogi est le fil rouge.

Kings of Shogi 1Synopsis : Quand Shion n’avait que quatre ans, ses parents ont été sauvagement assassinés chez eux ! La fillette a été retrouvée au beau milieu du massacre, vivante mais traumatisée. Depuis, elle est muette ! La seule pièce à conviction laissée par le meurtrier est une pièce de Shôgi, le Roi.
Sept ans plus tard, Shion vit avec ses voisins qui l’ont adoptée. Son père adoptif, maître de Shôgi, a continué à lui inculquer les règles de ce jeu. À seulement onze ans, la jeune fille souhaite devenir une professionnelle et enchaîne les parties !
Se souvient-elle encore du jour funeste où ses parents sont morts ? Cherche-t-elle inconsciemment l’assassin de sa famille dans l’univers des joueurs professionnels de Shôgi ?

Avis : Je n’ai pas eu l’occasion de lire cette série. Je ne l’ai donc que feuilleté. Le dessin est réalisé par ANDO Jirô et le scénario par KATORI Masaru. Pour tous les deux ce furent leur seule et unique série. Par contre, la série est en arrêt de commercialisation. Vous ne la trouverez donc plus en neuf. Ou sûrement pas en entier. Vous n’avez plus que le marché de l’occasion ! Mais si vous la lisez, un avis ne sera pas de refus. Histoire de se tenir au courant et d’en apprendre encore d’avantage.

Les séries publiées en France niveau jeux de plateau, en cours

Je vous propose à présent un jeu de plateau typiquement occidental. Oui ce jeu n’est pas japonais à la base. Il vient bien d’Europe. Enfin paraitrait-il qu’à la base ce serait les arabes qui l’auraient amené avec eux au Xe ou XIe siècle. D’après un autre jeu en provenance de l’Inde. Oui un vrai mic mac ! En tout cas, ce jeu, même si moins populaire que le shogi, reste présent au Japon. Résultat : lui aussi a droit à un manga ! Un bon petit shonen qui paie pas de mine : À l’assaut du roi. Il est toujours en cours de parution avec 2 volumes. Il sort aux éditions Kana.

À l'assaut du Roi 1Synopsis : Ippei est un petit garçon curieux, qui rêve de vivre des aventures hors du commun. Quand Hime, une nouvelle camarade de classe, lui fait découvrir les échecs, il a une véritable révélation : il a enfin trouvé la discipline qui le fait palpiter. Il promet alors à sa nouvelle amie de progresser afin d’un jour l’affronter d’égal à égal.
Et il s’avère qu’Ippei a un don inné pour les échecs ; il visualise très bien le jeu de l’adversaire, et prend énormément de plaisir à jouer. C’est le début d’une belle ascension et d’une grande aventure !

Avis : Le dessin est réalisé par WAKAMATSU Takachiro et le scénario par KIGUCHI Minori et Kate. C’est une première pour eux trois. Je n’ai lu que le premier tome. Mais je compte bien me procurer le second. En fait, en découvrant cette histoire j’ai tout de suite penser à Hikaru no Go. J’ai été nostalgique. Le premier tome est vraiment bien dosé, et on est déjà parfaitement en immersion.

Ippei sait parfaitement nous transporter dans sa nouvelle passion aussi prenante qu’envahissante ! Surtout pour ses grands-parents chez qui il habite. Mais c’est une envie saine, et il va finir par trouver le moyen d’en apprendre plus sur ce jeu. On le sent avide de connaissances. Et nous aussi par la même occasion. La transposition des pièces sous forme de personnages annexes aussi, ça aide. Façon Héroic-Fantasy. Bref. Un bon début ! Et on nous explique même déjà certaines règles. On prend et on en redemande !

Les séries publiées en France niveau jeux de plateau, celles à venir

On parlait shogi tout à l’heure. Eh bien, une autre série dont le fil conducteur est le shogi arrive. Il s’agit de March comes in like a lion de UMINO Chica aux éditions Kana. L’auteure ne vous est peut-être pas inconnue. Son autre série Honey and Clover (10 volumes) est sortie en France chez Kana aussi. Elle a un coup de crayon bien à elle, plutôt nostalgique et poétique d’ailleurs. Sa série est diffusion légale actuellement sur Wakanim.

March comes in like a lion 1Synopsis : Rei, 17 ans, est un joueur professionnel de shogi (jeu d’échec version japonaise). Mais Rei est aussi un adolescent meurtri par la mort de ses parents et de sa petite sœur. Alors qu’il vit une vie de solitaire, il fait la rencontre de trois sœurs qui vont lui redonner le goût à la vie. À leur contact il va petit à petit ouvrir les yeux sur lui-même et sur les personnes qu’il rencontre sur son chemin. Il s’ouvre au monde mais découvre aussi la difficulté du chemin qu’il a choisi de suivre.

Avis : J’ai découvert la série grâce à l’anime. Je dois dire que les deux premiers épisodes peuvent dérouter un peu. La narration est différente de ce qu’on a l’habitude. Cela veut dire que chacun est coupé en deux en fait. Soit sur un même sujet (parties 1 et 2) soit sur deux différents. Mais loin de rebuter, ça attire et attise la curiosité.

Le sujet ensuite, on voit bien vite que le héros possède un mal être important. Que le shogi est à peine une échappatoire. Car en fait il se laisse vivre. On apprend assez vite pourquoi, entrecoupé de parties de shogi aussi chevronnées qu’apaisantes. Les touches d’humour ne sont montrées que par sa maladresse, les animaux domestiques et un ami/ennemi.

En somme, c’est poétique. Et le manga arrive en France l’an prochain. Je pense que je le prendrai. L’anime en est à la moitié et je continue avec plaisir de le suivre. Je compte bien faire de même avec la version papier !

Quel est celui qui vous attire et pourquoi ? En avez-vous lu/vu ? N’hésitez pas à réagir ! Et j’espère que ces petites explications vous iront ! Quant à moi je continuerai de guetter ce genre de séries ! C’est si rare chez nous. Autant en profiter ! Peut-être en ai-je oublié, si c’est le cas n’hésitez pas à me le dire. Je peux les ajouter. Encore une fois, c’est non exhaustif.

0

Articles suggérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *