Blizzard Axel ou le patinage artistique passionné

Blizzard Axel ou le patinage artistique passionné
Couverture du tome 1 de Blizzard Axel

Blizzard Axel
Éditeur : Nobi! Nobi!
Auteur : NAKABA Suzuki
Date de sortie du 1er volume : 05/06/2019
Nombre de volumes : 1 (en cours, fini en 6 tomes au Japon avec cette édition)
Prix : 10,90 €

Résumé (4e de couverture du tome 1) :

Fubuki Kitazato est le dernier d’une fratrie de 4 enfants. Pour attirer l’attention, il est ainsi devenu la racaille de son collège. Un jour, alors qu’il accompagne ses amis à la patinoire municipale, il engage une battle contre des élèves du club de patinage. À la surprise de tous, Fubuki montre un certain talent pour glisser et sauter sur la glace, et finit même par exécuter un quadruple axel dont il rate malgré tout la réception. Devant les hourras et applaudissements des spectateurs, Fubuki n’aura plus qu’une seule envie désormais : refaire du patin à glace, mais à haut niveau.
(Source : Manga-News)

Moi, c’est Fubuki Kitazato et j’suis un collégien en 5e. Je me bagarre pour attirer l’attention d’mes camarades… J’en suis à cent victoires d’affilée, pas mal hein ? Mais bon, ça n’a pas l’air super efficace car personne me regarde… Sauf qu’un jour, j’ai découvert le patinage a… acoustique ? Ah non, le patinage artistique ! C’est ça ! Et quand j’ai sauté, les patins aux pieds, tout le monde avait les yeux rivés sur moi pour la première fois d’ma vie !! C’était dingue ! Alors c’est ce que je veux faire. Du patinage, ouais ! Et le monde entier assistera à mes exploits !!
(Source : site de l’éditeur)

Critique de Blizzard Axel :

Je suis sûrement l’une des rares personnes à ne peut-être pas encore connaître l’auteur, Suzuki NAKABA. Et sa série phare en France, Seven Deadly Sins. Mais quand j’ai entendu parler qu’on allait sortir l’une de ses premières séries, j’ai eu la curiosité titillée. Car s’il y a bien une chose qu’on ne peut reprocher à ce mangaka, c’est le coup de crayon vraiment pas mal. Même très attirant et accrocheur. Résultat, quand j’ai su que l’un de titres choisis avait un thème revenu sur le devant de la scène grâce à Yuri on Ice, j’ai décidé de franchir le pas. 

Mais attention, je vous arrête immédiatement. Autant sur Yuri on Ice, le personnage principal fait déjà du patinage artistique, cherchant à atteindre le niveau de son idole… Autant ici, avec Blizzard Axel, on en est vraiment bien loin ! Et c’est justement ce qui fait un peu le sel de la série.

Demonstration de Triple Axel dans Blizzard Axel

Car oui, ici le héros, Fubuki Kitazato, ne connait rien, mais alors absolument rien au patinage. Et davantage encore au patinage artistique. Il tombe d’ailleurs dessus totalement par hasard et de manière fortuite.

En réalité c’est un collégien qui cherche simplement à attirer l’attention de ses proches et des autres. Il a une situation familiale assez atypique où il est un peu le raté de la famille. Ou l’enfant invisible. Ses frères et sœurs sont en effet doués dans leur domaine, et font la fierté de leurs parents, à l’inverse de lui qui ne semble pas être assez bon.

Et ceci alors qu’il est loin d’être un cancre à l’école. Résultat, pour attirer l’attention jusqu’ici, il s’est mis à lancer des duels à tout un chacun. Comptabilisant chaque jour un peu plus le nombre de combats réussi, sans pour autant réussir à obtenir l’attention qu’il recherche.

La détermination du héros de Blizzard Axel

Jusqu’au jour où il va pénétrer dans une patinoire. Dans cette dernière, des personnes lambda profitent du lieu et des jeunes qui semblent appartenir à un club et s’entraîner. En les regardant patiner, il aura comme un déclic. Il se dira que peut-être c’est ce sport qui lui permettra d’attirer les regards de tous.

Le voilà donc à s’essayer au patinage alors même qu’il n’a jamais mis de patins de sa vie ! Et là, on obtient un peu le genre de personnalité qu’on aime bien haïr : avec peu d’efforts, ou presque, il sort un saut périlleux juste après avoir observé quelqu’un en faire un. En réalité, s’il est aussi doué, ou semble l’être, c’est grâce à sa souplesse, son agilité et la force qu’il possède dans les jambes. Ceci de par les nombreux jours de combats à son actif.

Mais la magie a opéré : tout le monde le regardait, et il s’est senti poussé des ailes : il ne lui en fallait pas plus et le voilà lancé ! La suite c’est assez simple. Il se renseigne pour savoir comment il peut faire pour continuer à patiner et à en apprendre sur le sujet. Et très vite un souci d’argent se pose… Ne souhaitant rien devoir à sa famille, il ne leur en parle pas et tente un examen de boursier.

L'ami du héros de Blizza

N’y allant pas seul mais accompagné d’un ami, champion de danse classique, il tentera de se surpasser… Mais il se rendra vite compte qu’il n’y a pas que la technique, qui d’ailleurs il ne maîtrise pas encore.

Un peu douché par cet échec alors qu’il semble avoir trouvé sa voie. Et que des adultes croient enfin en lui et en son potentiel (on lui promet les Jeux Olympiques tout de même !), il se retrouve confronté à sa famille. Le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas forcément tendre. Les mots sont durs et secs, la compréhension ou l’attendrissement à mille lieux à la ronde.

Le tout étant parfaitement bien mis en avant par le dessin, et l’expressivité des personnages. Le coup de crayon à ce sujet est véritablement sublime et hors du temps. On nous raconte littéralement l’histoire qu’ils transmettent en patinant, et la narration est un joli bijou ! De plus, la galerie de personnages qu’on nous promet avec ce premier volume, attire inévitablement et on se demande si les promesses seront tenues.

Conclusion :

Vous l’aurez donc compris, pour ma part je suis entièrement sous le charme de ce premier volume de Blizzard Axel. Dans un format un peu plus grand qu’un format standard, et avec un dessin à couper le souffle lors de certaines scènes. Ce qui reste également intéressant sur ce titre c’est qu’on découvre réellement ce sport à travers les yeux de Fubuki. On est tout aussi néophyte que lui et on prend donc d’autant plus plaisir à découvrir tous les aspects existants dans cet art. Je le conseille fortement aux fans de l’auteur, mais aussi à tous les autres, qui comme moi, n’avaient pas encore franchi le cap ! Vous ne le regretterez pas ! Et puis bon… Je pense que vous allez finir par le comprendre mais… les mangas à connotation sport j’adore souvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.