L’île de Hozuki, petit thriller made in Kei SANBE

L’île de Hozuki, petit thriller made in Kei SANBE

Couverture du tome 1 de L'île de Hozuki chez Ki-oonL’île de Hozuki
Éditeur : Ki-oon éditions
Auteur : SANBE Kei
Date de sortie du 1er volume : 11/10/2010
Date de sortie au Japon : 22/05/2008
Nombre de volumes : 4 (série finie)
Prix : 7,65 €
Genre : Suspense, Horreur, Thriller

Résumé / Synopsis :

Abandonnés par leur mère, deux enfants sont envoyés dans un centre de réadaptation sur l’île de Hôzuki. Kokoro et sa petite soeur aveugle, Yume, découvrent que leur nouveau foyer compte seulement quatre élèves, pour autant de professeurs.
Petit à petit, les langues se délient. Les histoires des autres pensionnaires font froid dans le dos : à les en croire, meurtres, disparitions, visions fantomatiques et sombres machinations se succèdent sur cette île inquiétante… Pour survivre, les enfants n’ont qu’un seul mot d’ordre : ne se fier aux adultes sous aucun prétexte.
(Sources : Manga-News et Manga-Sanctuary)

Critique de L’île de Hozuki

Illustration tirée de la série L'ile de Hozuki 1

© Kei Sanbe / SQUARE ENIX

Pour information, avant de lire les lignes qui vont suivre. J’ai lu ce titre il y a de nombreuses années. Je l’ai toujours dans ma bibliothèque, mais la critique qui suit date du moment où je l’ai lu. Cela remonte donc à 2011-2012 😉 Depuis j’ai bel et bien terminé cette chouette série qui vaut son coup d’œil. Et c’est peut-être bien avec cette dernière que Kei SANBE a mis les bases de Erased et actuellement Echoes. Gardez donc en tête que je n’avais surtout lu que le premier titre 😉

Bonne découverte !


Voici une petite série en 4 tomes terminée chez Ki-oon !
Cette série me faisait un peu de l’œil depuis sa sortie, et les différents échos que j’en avais titillais ma curiosité. Quand vous voyez des clients venir en librairie de manière frénétique presque chaque semaine afin de savoir quand sort la suite a de quoi dérouter, c’est ce qui s’est passé à la sortie de L’île de Hozuki quand j’étais en stage en librairie spécialisée.

Illustration tirée de la série L'ile de Hozuki 2

© Kei Sanbe / SQUARE ENIX

Les personnes qui venaient se le procurer semblaient comme accro, ou dépendants, enfin ils étaient très frénétiques et semblaient ne pouvoir attendre entre chaque tomes ! On a de quoi être surpris, surtout quand à l’époque, la série n’était pas (et ne l’est toujours pas) un blockbuster et sur le devant de la scène !
Une série secondaire sur les étals qui intrigue donc.

J’ai pu obtenir le tome 1 grâce à un concours. Comme il s’agit d’une série finie en 4 tomes, je ne me ruinerai pas et je pourrais la savourer encore d’avantage car le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec ce 1er tome, on est déjà très bien servi et en plein dans l’intrigue principale.
On est comme le héros, Kokoro, un peu perdu, déstabilisé, perplexe mais en même temps mal à l’aise. On ne ressent pas encore de peur comme il semble l’éprouver, mais on ne peut nier que toute cette île et l’ambiance qui s’en dégage est très très étrange. Et encore plus après quelques révélations de la part des autres enfants présents sur l’île !

Illustration tirée de la série L'île de Hozuki 3

© Kei Sanbe / SQUARE ENIX

D’ailleurs, l’histoire commence par une course-poursuite assez sombre à travers la forêt avant de nous amener dans un flash-back qui semble vouloir nous mener vers cette course-poursuite.
En somme, on est pris au piège comme tous ceux présents. Et on ne peut qu’être spectateur, c’est très intriguant et excitant d’une certaine façon.
Cette série pour l’instant ressemble plus à mes yeux à une sorte de thriller qu’à un véritable titre horrifique. Elle me rappelle en effet d’une certaine manière l’ambiance qui se dégage de Conductor pour le côté mystérieux et déstabilisant. On a pas mal d’indices, mais tout est sous-entendu.
Et la fin du tome le prouve ! J’aime beaucoup !

Le dessin quant à lui n’a pas forcément quelque chose d’exceptionnel, mais est suffisamment efficace pour qu’on suive l’histoire avec envie. Les détails et les décors sont très expressifs à leur manière, tout comme les visages des personnages, pour être captivés lors de la lecture.

Conclusion

Bref, je ne regrette en rien ce choix de ma part ^^. Et j’ai hâte de me procurer les trois autres tomes pour finir cette petite série fort sympathique.
Ah, l’auteur n’est également pas inconnu chez nous. Puisque c’est également celui qui a fait Le berceau des esprits ^^ (que je n’ai pas lu) ainsi que deux autres séries stoppées en France depuis.

Une série que je conseille fortement à ceux qui aiment bien les mangas à suspense, dans le style thriller ou horrifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.