Mister Ajikko, le petit chef, ou comment avoir faim

Mister Ajikko, le petit chef, ou comment avoir faim

Couverture du tome 1 de Mister Ajikko le petit chef chez Black Box EditionsCouverture du tome 2 de Mister Ajikko le petit chef chez Black Box EditionsCouverture du tome 3 de Mister Ajikko le petit chef chez Black Box EditionsMister Ajikko – le petit chef
Éditeur : Black Box éditions
Genre : Shonen
Dessin : TERASAWA Daisuke
Scénario : TERASAWA Daisuke
Date de sortie du 1er volume en France : 21/10/2019
Date de sortie du 1er volume au Japon : 02/01/1987
Nombre de volumes : 3 (série en cours, finie au Japon)
Prix : 17,99 €

Synopsis / Résumé

Grand critique gastronomique, Genjirô Murata évalue restaurant sur restaurant quand sa route croise celle du jeune Yôichi Ajiyoshi. Surnommé le « Petit chef » par sa clientèle, ce dernier est aux fourneaux d’un établissement familial traditionnel qui ne paie pas de mine. Curieux, le gourmet professionnel goûte l’un de ses plats et… c’est la révélation! Conquis, il lui laisse sa carte de visite. Mais quelles aventures attendent donc Yoichi ?
(Source : Manga-News)

Critique de Mister Ajikko – Le petit chef

Planche tirée de Mister Ajikko le petit chef chez Black Box Editions

© by TERASAWA Daisuke / Kôdansha

Le 3e volume vient de sortir il y a quelques jours, et a rejoint donc ma liste de livres à acheter ! En attendant, je peux vous parler un peu plus de la série vu que j’ai lu le tome 1 et que je suis en pleine lecture du second volume.

À l’origine, j’en avais entendu parler il y a un petit moment de cette série, avec mes recherches sur les mangas parlant nourriture et gastronomie, et par un ami libraire également. Mais comme on le sait tous, aujourd’hui les “vieux titres” sont difficile à obtenir via les éditeurs actuels. Nombreux sont ceux qui se refusent à sortir de vielles séries. Donc bien que je n’achète quasiment pas de Black Box éditions, savoir qu’ils se lançaient sur cette série… Eh bien ça m’a convaincu.

Cela faisait bien longtemps qu’elle me faisait de l’œil sans trouver quoique ce soit de pertinent, et non illégal en gros. Et je ne suis pas du tout déçue au contraire ! Le dessin, assez vieillot c’est vrai, est en réalité très frais et assez moderne. Cela me rappelle une certaine nostalgie, mais dans le bon sens. Le héros et son parcours aussi, c’est suffisamment attirant et efficace pour fonctionner. En fait, le dessin passe vraiment au second plan pour moi, j’en fait totale abstraction pour me concentrer sur le reste.

Planche tirée de Mister Ajikko chez Black Box Edition

© by TERASAWA Daisuke / Kôdansha

Et que le reste est foisonnant d’informations ! On a droit à tout : les explications, les illustrations, les astuces… Ce petit chef n’est pas sans pareil pour trouver des parades, les réussir et sublimer un plat. La partie sur le ramen dans le premier volume par exemple, était particulièrement savoureuse : autant en terme de visuel qu’en explications. Le bouillon, les nouilles, l’accompagnement… Tout y passe et en dehors d’avoir faim, oui vraiment !, on en apprend énormément.

Ce manga est beaucoup plus ludique qu’on n’y pense et très visuel. Le personnage principal possède d’ailleurs un fort caractère qui l’aide, lui et sa mère, à sortir de situations compliquées. Mais il y a une chose qui ressort vraiment à la lecture : ce petit homme adore cuisiner. C’est assez déroutant car sa passion, pourtant simple, nous transporte. On se prend au jeu et on salive à notre tour.

Chaque arc se positionne ainsi sur un plat, j’ai cité le ramen, mais il y a aussi des plats non japonais comme les spaghettis bolognaises ! Bref, venez le lire, je ne vous spoilerai pas plus les plats mis en avant car il vous faut aussi tenter l’expérience !

Conclusion

Cette série est vraiment un petit coup de coeur. Au-delà du prix qui s’explique par le fait que la série sort chez nous en grand format, permettant le regroupement de plusieurs volumes : la série initiale faisant 19 tomes, contre 10 prévus en France, la série vaut le coup !

Il faut oser franchir le pas et la découvrir, j’hésitais un peu mais au final je ne regrette absolument pas, bien au contraire, c’est une pépite gastronomique à mettre en toutes les mains ! Le dessin ne rebute pas, l’histoire est prenante et les propositions alléchantes. Que demander d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.